· 

Comment faire une pause ressourçante au bureau ?

Au travail, il est courant de ne pas voir sa journée de travail ni le temps passer, et si certains, comme les fumeurs par exemple, prennent de façon indéfectible le temps de faire plusieurs pauses dans leur journée de travail pour fumer, nombreux sont ceux qui ne lèvent jamais la tête de leur poste de travail, s'agissant en tout cas, de ceux qui officient derrière un bureau, assis devant un ordinateur.

 

Il faut faire tomber les idées reçues, faire un break qui permette de vraiment prendre soin de soi, de se relaxer et se reposer, à différents moments de la journée, est un trésor de bienfaits, un vrai gage d'efficacité personnelle et professionnelle, pour plus de productivité, autant qu'un ressourcement indispensable pour son propre bien-être.

 

Notons que souvent, la baisse de performance au travail n'est pas perçue par les individus, qui continuent de plus belle, puisant de plus en plus dans leurs ressources physiques et mentales. Or, pour notre cerveau, la pause agit comme un réel "booster". En outre, la simple intention de faire des pauses est déjà un bon début, un signal envoyé au cerveau, pour diminuer l'accumulation de fatigue sur une journée.

 

Nul doute que les méthodes pour faire une pause vraiment efficace sont nombreuses, que l'on se place du point de vue personnel comme de celui de l'employeur qui a a cœur d'offrir des conditions de travail qui favorisent la performance et le bien-être des salariés. J'en privilégie une, particulièrement facile à mettre en œuvre, depuis sa chaise de bureau. A la fin de l'article, vous saurez comment avoir accès à des ressources faciles à mobiliser pour votre pause au bureau.

La pause au travail est indispensable

Pour commencer, faire une pause dans sa journée de travail, c’est avant tout un droit, prévu par le droit du travail. C'est un premier signe du caractère indispensable de la pause au travail.

 

De nombreuses personnes se posent peut-être la question de savoir si elles peuvent s'autoriser une pause dans la journée de travail. C'est pourquoi il faut rappeler que faire une pause, que ce soit la pause-déjeuner ou la pause-café au bout d'une durée minimale de travail, c'est un droit.

Au terme de six heures consécutives de travail, vingt minutes de temps de pause sont autorisées par le code du travail, et c'est même une durée de pause obligatoire. Bien sûr ce temps de pause faisant partie du temps de travail du collaborateur, cette pause de quelques minutes est bien évidemment rémunérée, tout comme la pause-repas, qui peut-être comprise dans les vingt minutes de pause. Interessant à noter pour notre propos, ce sont bien vingt minutes consécutives pour une pause légale, nécessaire et en plus efficace. Pas question de morceler la pause en 4 fois 5 minutes. C'est un temps pendant lequel notre cerveau, notre corps, vont se régénérer, et nous avons un réel besoin de ce temps de répit, cette pause mentale de quinze à vingt minutes sans interruption. 

 

Ensuite, il est important de rappeler que faire une pause ressourçante au travail c’est utile pour soi-même, pour se protéger (stress, burn out…) et pour l’entreprise aussi, car on est plus efficace après s'être arrêté un moment.

 

Ainsi, même de courte durée, un temps de pause pour vaquer librement à d'autres occupations aura des bénéfices multiples.

 

la pause au bureau : benefique pour soi-meme

S'autoriser à une saine déconnexion, même, et surtout, de courte durée, aura un effet positif sur le bien-être et l'efficacité au travail.

 

Autrement dit, ménager des pauses, des temps de repos régulièrement sur son lieu de travail aura pour effet de recharger les batteries, refaire le plein d'énergie et se rafraîchir les idées, ce qui est important pour améliorer son organisation du travail, son efficacité et sa productivité après des heures de concentration. Il est intéressant de noter que faire des pauses fréquentes n'est pas forcément le sujet, c'est plutôt la qualité du temps que l'on s'accorde qui va avoir une importance.

De même, prendre conscience de ses tensions physiques et de les corriger, en s'arrêtant pour corriger sa posture, bouger son corps, peut-être salutaire pour prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS). Ceci permettra de repartir du bon pied une fois la pause terminée, et souvent des pics de productivité apparaissent après une bonne pause, tout en limitant les principaux facteurs de déclenchement des TMS.

la pause : productive pour l'entreprise

Etre une entreprise qui facilite la pause au bureau, constitue un facteur d’attractivité qui dénote une certaine qualité managériale, et qui témoigne de l'attention portée au bien-être au travail. Prévoir des pauses et être explicite sur cette disposition de l'employeur, est aujourd'hui sans aucun doute un élément positif pour l'image d'une entreprise.

 

 

Pour autant, pour faire une pause au travail efficace et rapide, nul besoin d'investir dans un baby-foot, ou des tables de ping-pong, bien que le corollaire positif sera de contribuer à la cohésion d'équipe.

Etre reconnue comme une entreprise qui se préoccupe de donner de meilleurs conditions de travail à ses employés, est de nature à motiver les candidatures sur les postes vacants, et constitue un facteur d'attractivité, intéressant dans une période où le rapport offre de main d'oeuvre/ offre d'emplois est favorable au travailleur

 

Remontons le temps. Si aujourd'hui on se préoccupe davantage de notre bien être au travail quand il s'agit de prendre une pause, s'arrêter quelques minutes pour souffler a été toléré par les industriels au début du XXè siècle, car, certains, comme Taylor, se sont rendu compte que faire plusieurs pauses dans la journée permettait aux employés d'être plus productifs. Aujourd'hui, nos préoccupations et notre intérêt pour la pause au travail sont doubles : productivité ET bien-être sont recherchés.

 

Alors si la pause est bénéfique pour le corps, on sait désormais qu'elle est aussi un puissant remède à la fatigue mentale. Quand on passe du temps sur une tâche qui demandent de l'attention, les performances finissent par diminuer. C'est le cas par exemple de la conduite automobile, et c'est pourquoi il est préconisé de faire une pause au bout de deux heures de conduite.

Dans les métiers de l'industrie, le nombre d'accidents du travail s'accroît si l'on ne fait pas une coupure au bout d'un certain temps. Faire une pause de quinze minutes contribue à la prévention des risques d'accidents du travail. Ramenée à la totalité de la durée quotidienne de travail, si la pause bénéficie à tous, entreprise comme employé, pourquoi s'en priver ?

 

Quid du moment du repas ? certes, faire une pause pendant l'heure du déjeuner, c'est bien faire une pause, mais parfois, déjeuner avec ses collègues peut-être source de stress si on ne déconnecte pas du travail. Et puis, pour paraphraser le Dalaï-Lama, dans ses considérations sur la pleine conscience : "quand je marche, je marche. Quand je dors, je dors. Quand je mange, je mange." . Donc, la pause déjeuner est une pause déjeuner. La pause au travail c'est autre chose, à un autre moment, ça ne présente pas le même intérêt.

 

Finalement la pause au travail, sur un temps qui est considéré comme encore du temps de travail, est un jeu gagnant-gagnant !

favoriser la pause en entreprise : un acte de management, de leadership

En tant que manager, favoriser les temps de pause, de façon raisonnable, agréable, intelligente, contribue complètement à garantir les conditions d'un bien être au travail, et contribue à limiter les risques de développement des risques psycho-sociaux, tels que le burn out, l'augmentation de la charge mentale, ou encore les TMS.

Bien évidemment, on ne parle pas ici de la pause-pipi, qui correspond à un besoin physiologique différent.

L'épuisement professionnel est aujourd'hui reconnu par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) , comme une "phénomène professionnel, si ce n'est comme une maladie. Faire une courte pause, ou une pause plus longue si cela correspond à nos besoins, selon les cas et le contexte de travail, peut vraiment faire une différence sur le plan du stress au travail, et des TMS.

 

Si l'on parle ici du temps de travail du collaborateur au bureau, on pourrait faire un parallèle avec les temps de réunion, et quand elles sont longues et ardues, prévoir une pause au milieu du programme de la réunion, favorisera sans doute l'attention et l'assiduité des participants, et les organisateurs en seront remerciés par leurs collègues.

 

Faciliter la pause bien-être au travail, une preuve de leadership, avec des bénéfices secondaires au repos :

  • plus de productivité

  • moins d'accidents

  • plus de satisfaction des employés

  • meilleure santé des employés

En tant que tel, il s'agit donc d'un acte de management à assumer, à revendiquer, à mettre en oeuvre. Qui plus est, c'est un élément en faveur de la qualité de vie au travail, dont l'évocation dans un plan QVT-RPS démontrera l'état d'esprit positif et proactif de l'employeur.

La pause au travail, c'est facile et rapide

Alors, qu'allez-vous faire pendant votre pause ?

Changer la nature de la tâche, même pour un court moment permet plus de vigilance et donc de performance.

Faire une pause qui implique notre capacité de réflexion permet de mieux restaurer les capacités de notre cerveau, plutôt que de

faire une pause sans rien faire faire du tout. On parle ici d'une pause restaurative, ressourçante, et pas seulement de repos. Pas

question de lire ses mails pendant la pause, ou de sortir fumer une cigarette. 

 

En fait, faire une pause est utile pour notre cerveau, s'il s'agit d'être actif autrement, d'une autre manière.

Ainsi, pour quelqu'un qui a un travail manuel, avoir une activité de réflexion pendant une pause sera bénéfique, et pour quelqu'un

qui a un travail de bureau, une vraie pause correspond davantage à faire quelque chose de physique ou impliquant le corps.

 

En conclusion , il est bénéfique à tous points de vue de 

  • respecter son rythme naturel

  • s'autoriser à faire des pauses actives dans la journée

  • encourager ses collaborateurs à le faire (des pauses différentes de la pause cigarette, s'entend...)

Quinze minutes suffisent à recharger les batteries, en fin de matinée, après le déjeuner, avant de repartir du bureau.

 

Quelques-unes des meilleures techniques

la micro-sieste, selon salavador dali

La micro-sieste, ou sieste flash, est de plus en plus plébiscitée en entreprise, et ses vertus sont de plus en plus vantées, notamment pour lutter contre le stress au travail. Coup de boost énergétique, rafraîchisseuse des neurones, la micro-sieste, lorsqu'elle est possible, est une très bonne technique de ressourcement, bien que socialement encore difficile à accepter. De plus, les conditions ne sont pas toujours réunies pour la rendre possible : travailler en open space par exemple, ou dans un environnement bruyant. L'idéal est de pouvoir bénéficier d'une salle de pause, comme on peut en trouver dans certaines entreprises. J'ai moi-même pu expérimenter l'usage d'une salle de pause dans les locaux d'Hello working à Strasbourg, ce lieu de co-working qui est en même temps l'espace de travail d'une agence de communication : idéal et vraiment bien pensé.

 

Ainsi, si les conditions sont réunies pour vous, et que vous vouliez pratiquer une courte sieste réparatrice, relaxante, sachez que Salvador Dali était sans doute précurseur, puisqu'il il a pris le temps de théoriser la meilleure façon selon lui de faire une sieste, ni trop courte, ni trop longue. C'est pourquoi je vous invite à vous en inspirer, en ayant bien à l'esprit le caractère surréaliste de l'auteur, et en cultivant votre sens du second degré. Vous trouverez la méthode de Dali ici, ainsi qu'une ressource pour pratiquer une relaxation flash de quelques minutes, soit l'équivalent d'une micro-sieste.

Le yoga au bureau, facile, accessible, efficace

Le yoga représente un corpus de pratiques complet, dont l'efficacité n'est plus à démontrer.

D'abord, pratiquer le yoga au travail ne se fait pas obligatoirement sur un tapis, avec un professeur, et ne demande aucun prérequis

(souplesse, connaissance du sanskrit...). Ensuite, utiliser les ressources offertes par le yoga (travail postural, respiration et

maîtrise du souffle et exercices de respiration, relaxation, méditation) est une réelle solution, facile et sécure, pour vivre au

quotidien des journées de travail agréables, sans les effets néfastes de la posture assise prolongée.

 

Mais pourquoi parler de yoga dans un article sur la pause bien-être au bureau ? 

 

Parce que se ressourcer rapidement, facilement, sans forcément quitter sa chaise de bureau, c'est tout-à-fait possible avec le yoga, y

 

compris en open space.

 

Ressources pour le yoga au bureau (postures, relaxation, méditation)

Pendant le confinement, j'ai mis au point une ressource pour pratiquer des étirements, des postures simples de yoga depuis sa chaise de bureau, qui contribuent à faire une réelle différence dans une journée de travail. Ceci est valable au bureau, ou en télétravail.

Cette ressource prend trois formes différentes :

  • un e-book qui décrit pas-à-pas le détail d'une vingtaine d'exercices et postures issus du yoga, simples à exécuter.

  • un accès à un espace en ligne où ces exercices sont également accessibles, en lisant à l'écran les consignes pour faire les exercices, mais aussi avec un accès à un enregistrement audio de des exercices. Ils ont donc accessibles depuis son bureau, avec un casque audio également, ou sur son téléphone. L'accès à une pause complète de 15 minutes, en audio, est également possible dans cet espace. 

  • Une conférence-atelier sur le yoga au bureau, accessible en visio ou en présentiel, pour vos collectifs de travail, dans laquelle ces postures et exercices sont testés en direct par les participants. Cette conférence-atelier a déjà été programmée plusieurs fois en entreprise, et a connu un franc succès parmi les participants, qui ont eu pour la plupart une révélation, et sont devenus des convaincus des bienfaits de l'heure de la pause. Bien entendu, on ne parle pas ici de faire une heure de pause, non, mais bien de quelques minutes d'une pause de qualité, et le yoga au bureau est vraiment une pause intelligente.

 

des ressources accessibles pour se detendre au bureau - yoga au travail

A noter que certaines personnes m'ont demandé des exercices à pratiquer dans les transports. D'une façon générale, les ressources évoquées ici sont utiles et pratiques pour pratiquer au bureau, en train ou dans le bus, mais je ne les recommande pas du tout en voiture, même si vous êtes coincé dans les bouchons. Cela dit, le temps de déplacement, si l'on n'est pas soi-même au volant, peut constituer un bon moment pour faire une pause pour son cerveau (lecture, écouter un podcast, de la musique...) ou faire une micro-sieste, voire une courte méditation.

 

Si vous souhaitez d'autres exercices, ou si ces ressources vous intéressent, pour vous-même ou votre entreprise, envoyez-moi un message, et discutons de votre besoin. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0