· 

L'intelligence émotionnelle, l'affaire du siècle !

L'intelligence émotionnelle, qu'est-ce que c'est ?

L'Intelligence Emotionnelle (IE pour la suite de l'article), est l'une des 9 formes d'intelligences identifiées par Howard Gardner (psychologue cognitiviste et neurologiste). En voici la liste, telle qu'il les a identifiées :

  • les intelligences scolaires : logico-mathématique et linguistique
  • les intelligences d'action : interpersonnelle et interpersonnelle
  • les intelligences environnementales : naturalise et musicale
  • les intelligences méthodologiques : kinesthésique et visuo-spatiale
  • une 9è forme d'intelligence a été ajoutée depuis par Gardner : l'intelligence existentielle

Sans entrer dans les détails de chacune de ces formes d'intelligence, retenez que l'IE fait partie de cette liste, et s'articule autour de l'Intelligence Intrapersonnelle et Interpersonnelle.

 

Aujourd'hui dans le monde du travail en tant que leader, cadre, manager, CEO, DRH, cette part d'intelligence est primordiale. Les seules compétences techniques, l'expertise, ne suffisent plus. Les savoir être relationnels sont valorisés, ils sont le sésame des transformations, et facteurs de facilitation dans des organisations bien souvent heurtées par le changement permanent.

 

Vous avez dit intelligence ?

Oui l'IE est bien une forme d'intelligence, une capacité à mettre en musique des savoir-être, dans la relation à l'autres, à soi-même et aux situations.

Elle se situe aux croisement de deux formes d'intelligences.

  • intrapersonnelle : la capacité à une forme d'introspection, à revenir à soi, mais aussi la perception de ses propres sentiments, l'analyse des ses propres pensées. C'est la source d'une meilleure connaissance de soi, l'origine de la capacité à connaître ses limites et ses capacité, et donc l'ouverture à une possibilité de demander de l'aide. A titre d'exemple, on pourrait classer dans cette catégorie la personne qui sait se concentrer lorsqu'elle est seule, qui a une capacité réflexive et qui n'aime pas être dérangé dans ses moments de réflexion.
  • interpersonnelle : c'est l'intelligence qu'on pourrait aussi qualifier de sociale, qui vient qualifier les relations avec les autres, la capacité à être en relation, en interaction, les échanges sociaux. Cette forme d'intelligence autorise l'empathie, la tolérance. Elle permet de comprendre les intentions de l'autre, et donne des capacités à la résolution des problème relationnels, et permet de générer des solutions aux problèmes interpersonnels. Elle favorise la coopération et l'écoute des idées des autres. Les capacités qu'elle engendre est le propre de ce que l'on attend des leaders, des organisateurs. 

En résumé, l'IE nous permet d'agir sur 4 axes distincts :

  • la maîtrise de soi
  • la maîtrise relationnelle
  • la conscience lucide de soi
  • la conscience lucide des autres

 

comment utilisons-nous cette intelligence ?

L'IE se manifeste chez chacun de nous au travers de plusieurs compétences émotionnelles, qui sont plus ou moins naturellement développées. Ceci n'est qu'une grille de lecture qui permet de donner une idée des champs dans lesquels notre IE se manifeste et peut présenter une utilité.

  • la capacité à être cohérent
  • la ténacité
  • la capacité à avoir des pensées positives
  • ainsi que la faculté de pouvoir tenir des conversations positives
  • la faculté d'éprouver de la gratitude
  • l'optimisme
  • la faculté à l'automotivation
  • l'efficacité personnelle
  • ainsi que la fluidité
  • la faculté d'engendrer de l'harmonie sociale
  • la tempérance

Daniel Goleman, grand théoricien de l'intelligence émotionnelle, donne un spectre encore plus précis et plus large des domaines dans lesquels notre IE se manifeste, et peut même se mesurer.

 

Au plan relationnel, cultiver notre intelligence émotionnelle 

  • renforce notre leadership
  • accroît notre capacité à négocier
  • favorise le travail d'équipe

C'est donc un atout majeur au travail, et en avoir conscience est un premier pas vers notre propre amélioration. Alliant des effets en matière de performance mais aussi de bien-être, l'IE au travail, bien utilisée et cultivée comme une plante précieuse, est en finalité un facteur de 

  • réduction du stress
  • motivation des troupes
  • réduction des conflits

par le soin qu'elle porte à soi, aux autres et aux relations interpersonnelles.

 

Et si cela commençait par une meilleure compréhension de nos émotions, une meilleure capacité à les gérer ?

Au travers de cette découverte et de cette aventure intérieure, nous faisons un pas vers l'optimisation de nos compétences relationnelles.

Aujourd'hui, tout ceci n'est pas neutre dans le monde du travail. L'an passé, l'ex-dirigeante d'ENGIE a été licenciée au motif d'un manque de compétences émotionnelles. 

 

La bonne nouvelle, c'est que l'IE est un faisceau de compétences, et les compétences ça se développe ! Nos expériences, pour peu qu'on se donne la peine de les analyser, de prendre du recul, et qu'on accepte de ne pas se voiler la face, sont nos meilleurs alliées pour développer nos compétences émotionnelles.

Vous pouvez même mesurer votre quotient émotionnel, il existe des tests, qui seront peut-être un point de départ pour vous. Sinon, un temps d'introspection et de réflexion à partir de quelques expériences interactionnelles vécues pourra être un bon point de départ :

  • honnêtement, quelle a été ma part de responsabilité dans le conflit, l'échec, la difficulté ?
  • à quoi j'attribue cette responsabilité ?
  • si la situation se représentait, que pourrais-je modifier dans mon comportement ?

Voilà quelques questions pour démarrer votre réflexion.

 

 

 

Et concrètement ça donne quoi ? #cas pratique

Toutes les situations sont différentes, tous les cas ont leurs spécificités. Mais pour illustrer cet article sur l'intelligence émotionnelle, je voulais vous parler d'un cas vécu, celui de Fabrice, 48 ans, cadre dirigeant dans le secteur public.

Ses fonctions l'ont habitué à être exposé à des difficultés quotidiennes, depuis de nombreuses années, mais il est aujourd'hui confronté à une posture managériale différente, avec un rôle stratégique plus important.

 

fabrice, quel contexte émotionnel ?

Dans le cadre d'une démarche collective d'évaluation managériale, Fabrice est désarçonné par un 360 feed back maladroit et peu élogieux. Engagé dans un accompagnement en coaching individuel, il souhaite

  • développer sa capacité à entraîner les gens
  • sortir d'une forme de repli sur soi
  • assouplir l'image du cadre coincé et qui perd ses moyens

Il dit de lui

"je suis trop émotif dans les situations imprévues,

j'ai besoin de savoir gérer mon énergie, et je voudrais développer mon aisance relationnelle,

que ça se voie à l'extérieur et que je le ressente intérieurement, être aligné".

 

En perte de confiance et fragilisé par une nouvelle posture, Fabrice souhaitait donc :

  • développer son aisance relationnelle
  • être aligné intérieurement, entre ses ressentis et ce qu'il dégage en tant que leader
  • mieux gérer son énergie vitale, et ne plus faire les choses en force.

 

Ses constats, ses attentes et objectifs sont clairement dans le champ de l'intelligence émotionnelle décrite plus haut.

Bloqué dans une énergie négative, ne sachant pas comment aborder cette transformation essentielle pour la seconde partie de sa carrière, il avait besoin d'un regard et d'un soutien extérieurs.

 

Quels résultats pour fabrice ?

Au terme de 6 séances, sur une durée de 6 mois, Fabrice est reparti avec

  • une nouvelle confiance en lui
  • la prise de conscience de mécanismes négatifs
  • une connaissance nouvelle de leviers internes à activer pour opérer son évolution en matière de compétences émotionnelles
  • une meilleure connaissance de lui-même et des moteurs
  • la capacité à mobiliser ses ressources internes
  • la déconnexion de croyances limitantes, ce qui lui a permis d'avancer rapidement, de comprendre ses mécanismes erronés, et de retrouver confiance en lui.

En 6 mois, Fabrice a développé son leadership, et a des retours désormais positifs de son équipe sur sa communication interpersonnelle. on lui renvoie l'image d'un cadre dirigeant plutôt "cool et compétent".

 

L'usage de la PNL (Programmation Neuro Linguistique ) et de la pleine conscience ont été déterminants pour obtenir ces progrès.

Les secrets de l'evolution de fabrice

Fabrice a travaillé sur ses compétences émotionnelles de façon remarquable.

Ses apprentissages majeurs :

  • savoir être attentif à la gestion des on énergie, qui, lorsqu'elle est en chute, l'amène à commettre des impairs relationnels.
  • apprendre à se relaxer et se ressourcer dans un temps court.
  • être l'écoute des signaux faibles
  • prendre conscience de ses modes de fonctionnement, et notamment de son impatience structurelle
  • apprendre à repérer ses besoins et les besoins de l'autre, 
  • savoir formuler précisément  une demande à partir d'un besoin réel, et cohérent avec ses valeurs
  • activer une meilleure capacité d'écoute, et savoir restituer un feed back factuel et constructif

Il dit ressentir plus d'aisance dans ses relations, et a compris un certain nombre de challenges relationnels et émotionnels qui se présentent à lui (communication positive, capacité à donner des feed backs, savoir puiser dans les ressources internes qu'il a identifiées).

Il a également progressé dans la spontanéité de ses interventions, étant davantage dans l'acceptation et le lâcher prise.

Il parle d'un ressenti personnel positif et de retours encourageants de la part de ses équipes et de ses supérieurs. Il souhaite même faire un retour vers ses équipes sur l'expérience de coaching qu'il a vécue et sur ses apprentissages.

 

Bien sûr, c'est Fabrice qui a accompli lui-même tout ce travail. Demandeur d'un accompagnement, 50% du chemin était déjà fait.

Il a trouvé dans mon accompagnement, de l'écoute et une mise en confiance, un point de vue extérieur sur ses compétences émotionnelles, l'occasion d'expérimenter de nouvelles manières d'être, et l'autorisation d'opérer des prises de conscience salutaires.

 

Si vous souhaitez tester votre quotient émotionnel, ou me poser quelques questions, n'hésitez pas à m'envoyer un mail. Je réponds toujours, et c'est sans engagement de votre part.

Écrire commentaire

Commentaires: 0