· 

Connaître la destination ? Avant ou après le voyage ? La triste histoire de la Timeline G*****

Ce matin, alors que j’ouvrais ma messagerie comme on ouvrait jadis le journal pour s’informer des derniers événements, je découvre dans les notifications un mail m’informant de

« votre récapitulatif de septembre, Karine ».

Notez que je n’ai jamais demandé, à qui que ce soit, de me rappeler gentiment où j’étais passée tout ce mois-ci. 

 

C’est curieux comme aujourd’hui , nous recevons des tas de courriels improbables. Si la Poste était encore notre fournisseur préféré, ma boîte à lettre serait devenue trop petite, soit dit en passant. 

Bref, dans « votre récapitulatif de septembre, Karine », une grande entreprise américaine avait pris soin de m’indiquer, sur un plan, photos à l’appui, les principales destinations auxquelles je m’étais rendue le mois dernier. J’avais visité 5 villes dont 2 nouvelles, et 17 lieux dont 8 nouveaux. 

Non seulement j’ai trouvé cela totalement incongru, mais je me suis également demandée qui était ce coach que je n’avais pas payé pour me dire où j’étais allé et quand. Et qui était-il pour se permettre de porter un jugement sur ce qui était nouveau ou marquant pour moi.

 

  • Oui, je fais un parallèle avec le coaching, où l’on fait travailler nos clients sur l’objectif, partant du principe qu’il est fortement souhaitable de savoir où l’on va avant de partir en voyage, quel qu’il soit, si l’on veut pouvoir choisir un tant soit peu notre lieu d’arrivée.
  • Autre parallèle, le coach ne porte pas de jugement, au pire, il vous questionne pour vous pousser dans vos retranchements, et si c’est parfois étrange ou désagréable, cela porte une vertu libératrice.

Ici, on me disait où j’étais allée , sans qu’on m’ait demandé si cela avait été mon objectif. Quelle pratique disruptive ! Le coaching inversé.

 

Savoir où l’on est arrivé est une information importante s’il en est , et cela m’a permis une prise de conscience, comme quoi ! J’ai pris conscience que mon mois de septembre avait été complètement creux, pas fun du tout, mais très économe en gaz à effets de serre, c’est déjà ça de gagné. Et la photo de pizza sous le titre « moments marquants » n’a pas été sans provoquer une légère nausée interrogative (oui je viens d’inventer le concept de nausée interrogative 🤔)

A tous les GAFAs....

Je vous informe que je préfère de loin, pour moi et mes clients :

  • Savoir où je vais avant de partir,
  • Définir pourquoi je veux y aller
  • Et quand je veux y être arrivé 
  • Me demander si ça dépend de moi d’y aller, et si c’est écologique pour moi,
  • Et noter pour moi même comment je saurais que j’y suis parvenue. 
  • En cours de route, il est fort possible que je me soit rencontrée , et que j’aie décidé que le chemin pouvait bifurquer
  • Parfois même, j’aime me rendre compte que là où je suis arrivée n’est pas exactement là où j’avais prévu d’aller, parce ce que j’ai toute ma part de choix et de responsabilité.

Oui, c'est un peu personnel comme raisonnement...

... et aussi économiquement inutile,  et pas forcément traçable, mais bigrement efficace.

Et là, quand je saurais où je suis, ou par où je suis passée , je saurai que c’était mon choix.

 

Après avoir lu mon courrier ce matin, et ressenti le vide intersidéral et le silence idiot entre mes deux oreilles à la lecture de « votre récapitulatif de septembre, Karine », j’ai fait glisser mon doigt sur l’écran, et l’ai posé fermement sur « cliquer ici pour vous désabonner ».

Et ça, le GAFA ne s’y attendait pas .

Si vous voulez prendre une nouvelle destination

  • Sachez que le voyage est souvent intérieur, et que l’aventure est personnelle.
  • C’est vous-même qui jugerez si le chemin parcouru aura été nouveau, intéressant ou difficile.
  • C’est vous-même qui pourrez constater avec fierté le chemin parcouru, et garder dans la tête et le cœur les images de votre vécu.
  • Et si vous avez besoin d’un coach pour vous accompagner, il saura être à sa juste place, c’est-à-dire à vos côtés.
  • S’il vous envoie un mail, ce sera pour vous rappeler votre engagement vis-à-vis de vous-même.

 

Alors, prêt(e) pour le voyage ?

 

Pour les billets, c'est ici !

Écrire commentaire

Commentaires: 0