· 

Comment faire un choix ?- 2/3 - cultiver le discernement

Le discernement ou le mental en 3D

Nous avons vu qu'il est vain et contre productif d'opposer la subjectivité de nos ressentis à l'approche cartésienne de notre raisonnement.

La bonne nouvelle, celle du discernement comme voie du milieu, est que cette approche comporte ces deux dimensions : une dimension rationnelle nécessaire et une autre subjective, toutes deux nécessaires et non suffisantes. Et oui, la subjectivité apparaît comme un élément essentiel d'une décision vivante. Sans elle, une décision uniquement rationnelle peut parfois paraître dénuée de chair et empreinte de froideur.

Cultiver le discernement : un art de l'engagement de soi

Savoir discerner engage toute les dimensions de la personne, et toute son intelligence (spirituelle, intellectuelle, émotionnelle, somatique)

D'où l'importance de bien se connaître (3 dimensions).

Prendre ses décisions avec discernement : un processus ?

Se connaître n'est pas qu'une découverte de soi, c'est aussi un acte utile pour être en capacité de prendre ses décisions, celles qui sont importantes dans notre vie en particulier, avec discernement, et qui fera que nous serons alignés avec nous-mêmes.

Comment mettre en oeuvre ce processus ? Lire la 3è partie : Comment faire un choix ? -3/3- Les étapes d'une décision

Lire l'article précédent : Comment faire un choix ? 1/3 Les pièges

Écrire commentaire

Commentaires: 0