· 

L'entre-deux des transitions

Nous traversons parfois dans nos vies des périodes de bouleversements, des changements irrémédiables, des mouvements créatifs, des moments d'incertitude, que ce soit au plan personnel comme dans la sphère professionnelle. Ces périodes de transition sont vécues différemment par chacun d'entre nous, et parfois même nous n'en n'avons pas conscience. Ce sont souvent des moments qui nous fragilisent, nous questionnent en profondeur, nous déstabilisent.

J'ai listé quelques attitudes qui me viennent à l'esprit, quand je pense aux transitions vécues. Vous reconnaissez-vous dans certaines d'entre elles ?

  • le bûcheron acharné : frénétique, vous abattez le travail de votre transition, franchissant toutes les étapes, tel un bûcheron canadien avant l'hiver,
  • les pieds dans la glaise : vous êtes figé sur place, incapable d'avancer ou de reculer, 
  • l'attente sous la couette : décidément c'est trop dur, vous préférez attendre au chaud que ça se passe tout seul, au réveil on verra bien,
  • le pas en arrière : doucement dans l'action, la peur ancrée au corps, un pas en arrière permet de ne pas aller trop vite, d'être en sécurité,
  • le haricot sauteur (1) : agir, agir, agir, tout vaut mieux que l'inactivité, au risque de vous épuiser,
  • le livre d'images, page après page : tout est écrit, la transition se déroule comme dans un livre, vous tournez les pages une après l'autre, dans l'ordre de lecture,
  • la traversée du désert : tout s'acharne contre vous, la loi des séries, rien ne va et c'est parti pour durer,
  • le saut dans l'inconnu : un brin d'inconscience, mais tout vaut mieux que d'attendre, le premier pas sera décisif, vous sautez dans l'inconnu quitte à faire des erreurs, toute occasion est bonne pour apprendre,
  • la vallée de larmes : difficultés, douleur, souffrance, la transition est difficile, l'horizon est triste,

DES OUTILS POUR FAIRE LE POINT 

 

Comme lorsque l'on marche dans le brouillard, où une boussole peut avoir son utilité, pour faire le point et savoir où l'on se trouve à défaut de savoir où l'on va.  Nous avons nos propres boussoles intérieures, intégrées au voyage de notre transition. Il est important de traverser nos transitions en conscience, pour être pleinement acteur de notre vie. En voici quelques exemples :

  • Ecouter son corps  : qu'est-ce que je ressens ? Quelles sont les émotions que je traverse ?
  • Savoir où j'en suis : quelle période suis-je en train de vivre dans ce qui m'arrive, est-ce seulement le début ? La roue d'Hudson, vous aidera à vous questionner, à savoir quelle est la saison que vous traversez, et quelle pourra être la prochaine.
  • Faire le point sur mes valeurs  : dans la transition, il est important de ne pas perdre de vue notre alignement, ce qui compte pour nous. Quelles sont les valeurs importantes pour moi , que fais-je pour les satisfaire ?
  • Faire le point sur mes besoins : comment suis-je à leur écoute ? Est-ce que ma transition m'oblige à les nier ? Suis-je ok avec ça ? Y répondre m'aidera peut-être à mieux vivre le changement.

AVANCER DANS LA TRANSITION

 

Que je sois figé(e) par la peur ou l'inaction,  ou en perpétuel mouvement apparemment inefficace, pourtant, j'avance. Je peux prendre le temps de regarder en arrière un bref instant pour mesurer le chemin parcouru, et me donner du courage dans l'action.

  • Faire le deuil , oui, mais de quoi ? une phase importante pour avance, il y a toujours un deuil de quelque chose à faire. Le changement représente un prix à payer, un renoncement à accepter.
  • L'occasion de faire un bilan : se préserver des schémas négatifs ou autres cercles vicieux , pour les prochaines étapes de notre projet quel qu'il soit. Mais aussi un bilan pour constater nos apprentissages, nos belles réalisations, comme un signe de reconnaissance envers soi-même.
  • Libérer sa créativité : pourquoi ne pas saisir l'occasion, dans le changement, d'une ouverture à soi, d'une liberté accrue vers d'autres possibles, et s'autoriser à une plus grande créativité. Celle-ci peut être très concrète, mais aussi conceptuelle, voire spirituelle, et donner du sens à la phase de transition. 
  • Se préparer au renouveau : quel que soit le chemin, un renouveau viendra, et il est déjà en germe dans la transition que nous traversons, il est possible de s'y préparer, dans les différents plans de notre vie.

CELEBRER LES REUSSITES

 

La transition finit toujours par être derrière nous. Une fois tous les caps franchis, savoir reconnaître le chemin parcouru et savourer sa réussite. Prendre le temps d'accepter le changement et la transition traversés, avant de se fixer un nouvel objectif...

"On ne peut pas effectuer de choix sages dans la vie,

à moins d'oser s'écouter soi-même, d'écouter son propre moi,

à chaque moment de la vie." Abraham Maslow, Être Humain

Et vous ? A quoi ressemble votre transition  actuelle ?

(1) Nota sur le haricot sauteur : « Pois sauteurs du Mexique » est le nom usuel donné aux graines d'une euphorbiacée dans lesquelles un papillon, le carpocapse des euphorbiacées  a pondu ses œufs. Les graines donnent l'illusion d'être vivantes lorsque, après l'éclosion des œufs, les larves en développement à l'intérieur des graines se manifestent en les faisant sautiller de quelques millimètres. La hauteur des sauts atteint parfois un centimètre.

Écrire commentaire

Commentaires: 0