· 

Juste de l'empathie

Aujourd'hui je voulais manifester mon empathie. Empathie pour ceux qui souffrent intérieurement et que l'on en comprend pas toujours, que l'on juge parfois malgré nous.

Empathie pour des souffrances réelles et parfois inutiles, pour des douleurs tues et étouffées au creux de l'âme, comme pour ne pas déranger les autres. Empathie pour le courage immense de ceux qui traversent la vie sur des lits de braises ou des tapis de fourmis rouges qui ne relâchent jamais leurs mâchoires acérées.

Empathie pour ceux qui gardent le sourire, malgré tout et malgré tous. Empathie immense pour les enfants de la douleur sourde et persistante, qui déchire leurs chairs, leurs muscles, leurs os. Empathie pour ceux dont l'esprit est constamment voilé des brumes de l'errance, dans une vie fausse et engagée sur un chemin d'illusions.

Empathie pour ceux qui tiennent bon, qui se tiennent droit et sourient quoi qu'il arrive, et qui passent à côté de nous sans que nous percevions leur force ni leur courage immense. Empathie pour ceux qui n'ont plus de résilience, qui ont épuisé leur ressources parfois pour le bien des autres, dont l'être n'est qu'une grande cicatrice qui ne se referme pas. Empathie pour ceux qui ne voient pas le chemin de mousse juste à côté d'eux et qui persistent à évoluer dans la peine et la boue qui colle aux pieds.

Empathie pour ceux qui ont pu raviver la flamme de leur soi, et changer la nature de leurs pas de danse en ce monde.
Empathie pour ceux que la souffrance, trop cuisante, trop intense, a mené sur les rives du non-retour, vers un voyage encore plus inconnu.

Empathie pour ceux qui soutiennent, aident, accompagnent, guident, soulagent, écoutent, se taisent. Empathie pour ceux tout ceux qui vivent, sans relâche, sans se plaindre jamais.

Juste de l'empathie, car parfois c'est la seule chose que nous puissions faire, ressentir ou penser, donner, même en silence.

Soyez convaincu que chacun fait toujours de son mieux en ce monde.

 

crédit photo : Annie Spratt

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Eugène (samedi, 25 mai 2019 09:49)

    Très joli texte qui réconforte dans cette époque où les démons du fascisme commencent à sortir de leur gangue...

  • #2

    Equilibres Coaching (samedi, 25 mai 2019 09:53)

    merci Eugène :)