· 

Les obstacles au coaching

Au moment de vous lancer, la machine à penser vous assaille. Vais-je le faire ? Dois-je le faire ? A quoi bon ? Et puis c'est de l'argent jeté par les fenêtres ! Bref, les mécanismes de la résistance au changement se mettent en route, et peut-être même que votre coach va vous attendre longtemps pour votre deuxième rendez-vous. Oui, le deuxième, car souvent à ce stade, vous avez déjà fait le plus difficile, c'est-à-dire, entreprendre une démarche, ou contacter un coach. 

Que vous en soyiez là ou que vous alliez commencer votre réflexion, cet article est pour vous. Il vous aidera à faire le point sur votre démarche, et vous poser quelques questions avant de vous lancer.

 

L'ARGENT...

La valeur de l'impact d'un coaching est inestimable, au sens propre du terme. S'offrir les services d'un coach coûte de l'argent, oui, et c'est pour investir sur soi-même et sur son avenir. Le coaching génère des résultats durables qui vont parfois bien au-delà de la séance que vous payez. Des comportements changent durablement suite à vos prises de conscience, des compréhensions se font, et changent votre vision du monde.

Par ailleurs, oui, le coaching, c'est payant. Votre coach est un professionnel qui a pris le temps de se former, pour vous apporter une écoute et des compétences sur mesure. Son intervention auprès de vous comporte donc une vraie valeur ajoutée. Il vous donne son temps, ce qu'il a de plus précieux. Il se déplace, doit parfois louer un local, prendre une assurance professionnelle, bref, les belles idées n'effacent pas une certaine réalité matérielle.

Combien d'argent consacrez-vous à des choses futiles, jetables, qui ont en réalité peu d'importance pour vous ? Le coaching, votre coaching, va porter sur des sujets qui présentent un fort enjeu pour vous, voire sur des questions qui vous font souffrir. A vous de faire la part des choses, et de mettre la priorité où cela vous semble nécessaire.

Cela dit, un coach doit pouvoir pratiquer des tarifs réalistes, en rapport avec ce qu'il peut vous apporter, et en ce qui me concerne, l'argent ne doit pas être un obstacle, on peut en parler, ce n'est pas tabou.

 

LE TEMPS...

"Je n'ai pas le temps", " ça va me prendre trop de temps". Alors, c'est que votre problème n'est pas important à vos yeux. Sinon, vous lui consacreriez le temps nécessaire. Une à deux heures, au maximum une dizaine de fois, c'est-à-dire entre dix à vingt  d'heures réparties sur plusieurs semaines au cours d'une année, voilà en réalité le temps que va vous prendre un coaching. Avec parfois en sus, quelques exercices à faire entre deux séances, justement pour gagner du temps (et de l'argent). Réfléchissez au temps "perdu", car selon moi on ne perd jamais son temps mais ceci pourrait faire l'objet d'un autre article, passons... Je disais donc, réfléchissez au temps que vous passez à des choses de moindre importance, je vous laisse imaginer, pour chacun, ses sujets de prédilection. A partir de là, je vous laisse juge.

 

L'ENGAGEMENT...

Le coaching est une démarche qui vous engage et vous implique, comme toute démarche de changement. Si parfois une seule séance peut suffire à débloquer une situation, le plus souvent, un changement profond se fait sur la durée, et toujours avec votre engagement. Vous êtes le moteur, la relation entre votre coach et vous est le carburant, et votre engagement est l'étincelle qui fera avancer le tout.

Le coaché doit VOULOIR être coaché, et l'énergie du client doit être présente pour le coaching. Ceci est un prérequis pour un coaching réussi, que ce soit un coaching de vie ou professionnel. Et oui, cet engagement est nécessaire...à chaque séance, et pas seulement pour passer le cap de la première.

 

LES STRATEGIES LIMITANTES...

"je vais y réfléchir". Vous êtes sur le point de vous engager, et puis, vous hésitez, vous avez encore besoin de réflexion, peu importe le domaine. Bref, des stratégies de résistance se mettent en place, elles vous limitent.

"je n'ai pas besoin d'être accompagné". Oui, vous avez du bon sens, vous êtes intelligent(e), et le coach va heureusement pouvoir s'appuyer sur toutes ces ressources, vos bagages, votre relation au monde, vos talents à vous, pour vous accompagner et vous faire grandir et changer à partir de là où vous êtes.

Vous irez plus vite avec un coach, et votre démarche de changement n'en sera que plus efficace.

"ce n'est pas ma priorité". Le fait d'être accompagné peut vous faire gagner du temps et beaucoup d'énergie, et c'est à vous de voir, en effet, où sont vos priorités. Il n'y a pas de coaching sans demande de coaching.

"et si j'échoue ?" . Votre coach vous accompagne, vous donne des feed back, vous expérimentez, et l'échec n'est rien d'autre qu'un feed back, une indication sur un nouveau chemin à prendre, une bifurcation à opérer, et c'est aussi un très beau sujet de coaching ! Quelle que soit votre perception de la réussite ou de l'échec, votre coach ne vous laissera pas sur un sentiment d'échec.

"le coaching, ce n'est pas pour moi ". Ceci est une croyance qui vous limite. Le coaching n'est pas réservé aux dirigeants d'entreprise. Vous avez une personnalité qui vous est propre, des talents uniques, votre propre valeur, comme tout un chacun. Le coaching est fait pour tout le monde, et donc aussi pour vous.

 

LA PEUR...

De tous les freins qui peuvent assaillir quelqu'un qui hésite à se lancer dans un coaching, la peur est celui qui recueille le plus mon empathie. On a souvent peur de ce qu'on ne connait pas, et c'est bien naturel. Peut-être avez-vous peur de vous dévoiler, peur de ne pas savoir où le coaching va vous mener.

Le travail du coach est de vous aider à définir les sujets sur lesquels vous voulez avancer, et sur lesquels vous avez le contrôle, qui présentent un enjeu pour vous. Partant de là, nous ne travaillerons pas ensemble si une confiance mutuelle n'est pas présente, et c'est l'objet de la première séance exploratoire, qui ne vous engage pas. Vous pouvez interrompre un coaching à tout moment, bien entendu, en ayant en vous même réfléchi aux raisons qui vous y poussent. Si c'est parce que la tête du coach ne vous revient pas, vous avez bien raison. Si c'est parce vous avez peur de certaines questions ou que les questions du coach vous enquiquinent, bravo ! vous êtes sur la bonne voie ! ne vous arrêtez pas en si bon chemin.

Peut-être avez vous peur de vivre une mauvaise expérience de coaching ? Tout le monde se dit coach aujourd'hui, et votre coach doit être certifié, c'est un prérequis. Il est régulièrement supervisé et s'impose des règles éthiques et de déontologie. Pour le reste, il n'y a pas de sujet qui ne puisse être abordé avec votre coach, y compris votre ressenti ou votre mal être s'il y a lieu.

 

 

L'argent, le temps, vos propres stratégies plus ou moins conscientes de résistance au changement, la peur, voilà autant de freins pour vous engager dans un coaching, qui pèsent lourdement sur le plateau de votre balance. Que mettez-vous sur l'autre plateau, qui ferait pencher la balance dans un sens ou dans l'autre ?

Prenez contact et parlons-en ensemble, c'est sans engagement ;)

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0