· 

De l'air ! et du frais !

Qu'est-ce que tout être vivant fait, à son insu, toute sa vie, sans jamais s'arrêter de le faire ?

Pour certains, c'est râler, pour d'autres ce pourrait être sourire, mais pour tous, sans exception, y compris les animaux et les plantes, c'est respirer.

Nous respirons en moyenne quinze à vingt fois par minute, de façon réflexe, sans y penser, sans pouvoir le contrôler, ni même pouvoir l'arrêter plus de quelques secondes, voire quelques minutes pour les plus fous.

Qui voudrait, d'ailleurs, consciemment, arrêter de respirer, en se disant, oh là là, j'en ai marre de respirer, quelle routine, ça me barbe ? Non ? Personne ? C'est bien ce que je pensais.

Respirer, donc, est la chose la plus commune, la plus banale, la plus pratiquée sur terre, et pourtant ça ne fait pas vraiment le buzz sur les réseaux sociaux.

Et non, car c'est un cadeau de la nature, un cadeau ça se garde pour soi, comme la gourmette de son baptême reçue il y a x années, qu'on garde au poignet comme un fétiche sans plus jamais y penser, mais sans laquelle  on sentirait un je-ne-sais-quoi de différent.

 

Bon, maintenant que le Sphinx nous a laissé passer au-dessus du ravin en feu, car on a répondu à  LA question vitale que personne en se pose jamais, que fait-on ?

Et bien justement, cette question, on se la pose et on se la re-pose !

Bien respirer est essentiel. C'est ce que nous faisons le plus souvent au cours de notre vie, et nous n'y pensons jamais, nous ne prenons pas soin de notre respiration. Et qui plus est, et là je sens que je vais en intéresser certains, dans cette société où la vision utilitariste des choses fait recette, et bien, la respiration peut être un atout, et la cultiver peut nous apporter beaucoup dans notre vie de tous les jours, à condition de savoir comment elle fonctionne et d'en faire son alliée, d'apprendre à la connaître et à la maîtriser.

 

Alors, vous me suivez ? C'est parti pour un voyage au coeur du souffle, vital, primal, énergie, appelez-le comme vous voulez.

On peut trouver des références permanentes au souffle dans toutes les traditions spirituelles, sous la forme de ce qu'on appelle l'énergie - les souffles- dans la tradition chinoise, qui circulent de façon optimale dans certaines conditions de posture et d'économie générale du corps, ce que l'on retrouve aussi dans la tradition indienne.

Il y a aussi de nombreux liens entre le sang et le souffle, le globule rouge du sang véhiculant l'énergie du souffle dans un mystère assez total. Plongés dans cette image de mouvement naturel infini, nous sommes au coeur du rythme de la nature et de celui qu'elle nous donne pour traverser la vie entre notre premier inspir et notre dernier expir. En résumé le souffle est ce qui nous confère notre puissance, et la vie tout court.

Nous voilà plongés dans le vif du sujet, et c'est le moment de rappeler que la respiration est tout un art, voire même une science et une philosophie, du moins dans la tradition de l'Inde. Comme toutes les philosophies de l'Inde, qui ont un versant pratique, la science du souffle s'incarne et s'intègre dans notre vie quotidienne. A nous de savoir l'approcher, en commençant par prendre conscience que nous respirons en permanence, quoique nous fassions.

Respirer correctement est une science, qui s'apprend, et à la fois respirer c'est quelque chose d'inné. Pour ceux d'entre vous qui pratiquent le hatha yoga, vous savez peut-être que la maîtrise du souffle est l'une des étapes du yoga, qui vint en quatrième position après la pratique posturale, et après ce que l'on appelle les yama et nyiama, étapes du contrôle de soi et de disciplines diverses.

Le prana, l'un des cinq souffles dans la tradition indienne, est bien plus que la respiration elle-même, en tant que succession infinie d'inspir et d'expir, le prana est l'expression de la vitalité, dans toutes nos activités.

Pensez-y désormais quand vous prendrez conscience de votre inspir et de votre expir. Là, j'entends le bourdonnement discret mais persistant de ceux qui se disent, voilà encore quelqu'un qui va nous demander de méditer, d'observer, dans la position du lotus encore.... Pourquoi pas en effet, mais ce n'est pas tout. Techniquement, il est bon de savoir que la respiration, en plus de faire un duo parfait avec notre sang qui circule, accompagne le renouvellement quotidien de nos cellules, ce qui n'est pas rien, et ce qui mérite amplement qu'on s'y arrête.

Vous soupirez ? Pas d'ennui, j'espère. Bravo, ce faisant vous nettoyez votre corps de ses toxines. 

Donc le souffle est un sujet infini, et moi-même je ne sais plus par quel bout commencer. C'est par le nez que l'on respire, la bouche étant faite pour manger. Respirer par la bouche perturbe le rythme respiratoire naturel, et peut même nous compliquer le sommeil, comme par exemple quand nous sommes enrhumés.

 

Alors, respirez, en conscience, et venez faire du yoga, je vous accompagnerai dans la découverte du souffle et de la respiration !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0