· 

Comment réussir à ne pas être créatif ?

Aujourd'hui, il est de bon ton d'être positif en tout temps et en tout lieu, au risque d'être trop politiquement correct. A la manière de Paul Watzlawick qui nous provoque dans "comment faire vous-même votre malheur ?", ou Gilles Farcet dans son "manuel d'anti-sagesse", je prends  l'idée à rebrousse-poil, pour être un instant dans la provocation, et montrer non pas ce qu'il est bien, ou positif de faire, mais comment font ceux qui réussissent à échouer. L'esprit humain est ainsi fait qu'il a parfois besoin d'être confronté à ses contradictions, et ainsi prendre conscience de ses modes de fonctionnement, formatés et menant tout droit à des impasses, pour enfin agir autrement. 
Aujourd'hui, je veux vous parler des multiples ingrédients que certaines personnes mettent parfois en oeuvre pour ruiner toute possibilité d'être créatif au sein de son collectif de travail. Etre créatif est plutôt une marque de dynamisme, et on préfère généralement se dire créatif plutôt que le contraire. Une rapide exploration de nos vies de tous les jours, nous montre que l'on peut faire preuve de créativité en toutes circonstances, et que ce n'est pas une qualité réservée aux seuls artistes. Pour préparer un repas, si j'essaie de suivre la recette au pied de la lettre et qu'il me manque une herbe particulière ou une épice, je peux souvent facilement trouver un ingrédient de substitution qui fera l'affaire, et qui donnera en plus une touche personnelle à ma recette.
Certains penseurs sont même d'avis que la créativité est une caractéristique particulière de l'être humain, capable de sortir du cadre, d'inventer de nouvelles façons de concevoir un projet, sortir des sentiers battus, bref, voir la réalité autrement et ne pas se laisser enfermer dans une routine sclérosante.
Alors, si c'est dans notre nature d'être humain d'être créatif, c'est Gaston Bachelard qui le dit, comment font ceux qui réussissent, tous seuls, à ne pas être créatifs ?
Au travail, la créativité se niche parfois dans de toutes petites choses, et aucun métier n'y échappe. Un comptable peut-être créatif en trouvant une solution de reporting originale et ludique, un dentiste peut désamorcer la peur de ses patients en diffusant discrètement de la musique, un rangeur de caddies au supermarché peut rendre son métier créatif en aidant les gens à retrouver leur voiture, etc... vous avez peut-être soudain une foultitude de situations qui vous reviennent à l'esprit, au travers desquelles vous pouvez finalement vous trouver bien plus créatifs que vous ne l'auriez imaginé.
Pour savoir comment vous y parvenez, prenez les situations suivantes à rebours, et vous comprendrez comment faire pour favoriser la créativité, l'émergence d'idées nouvelles, dans votre travail ou au sein de votre équipe.
( nota : les catégories citées ci-dessous ont la vertu de classer les choses, et ne sont pas des jugements définitifs ou malveillants à propos de ceux qui s'y reconnaîtraient, qu'on ne s'y trompe pas)
Les solitaires invétérés : 
- ne communiquent pas
- ne partagent pas avec d'autres des lieux en communs dans lesquels ils peuvent interagir ou échanger
- ne prennent pas non plus le temps d'échanger avec les autres
- ne demandent jamais d'aide à quiconque
- fonctionnent en vase clos
- n'écoutent pas les autres, ce qu'on leur dit, sans parler des non-dits
- n'apportent pas non plus d'aide aux autres
- sont centrés sur eux-mêmes, et s'isolent
Les "carrés de chez carré" :
- appliquent les règles à la lettre
- fonctionnent de façon rigide
- peuvent donner des injonctions à la créativité (ex : soyez spontané...)
- sont directifs, voire autoritaires
- se cachent derrière les textes (the law is the law)
- ne pensent qu'aux seuls objectifs (les leurs ?)
- font de la sur-qualité (ex : un peu plus de ce qu'on m'a demandé, je le fais tellement bien...)
Les égarés de la méthode :
- font des réunions sans objectif ni ordre du jour
- ne prennent pas de moments de respiration pour lever la tête du guidon
- ne prennent pas de recul sur leurs activités (j'ai toujours fait comme ça)
- ne s'autorisent pas certaines choses ( ex : un nouvel itinéraire pour aller  de A à B, qui pernmettrait de voir le trajet autrement et de gagner du temps...)
- ne veulent pas s'exposer, de peur de se tromper, ou de peur d'être définitivement visibles
- ne fixent aucune contrainte ( la créativité est possible s'il y a une règle, un cadre d'exercice. Ne pas confondre liberté et flou total, il faut quand même savoir où l'on va, et pas à la fois dans le noir et dans le blanc)
Les anti-partageux :
- manquent de curiosité (la check list, rien que la check list)
- ne créent pas les conditions pour une mise en confiance de tous (ex : quand tout le monde ne peut pas s'exprimer pas dans une réunion)
- créent par là même un esprit de concurrence à des fins individuelles
- entretiennent un esprit de conflit
Les deux pieds dans le béton :
- ne décident de rien, de peur de bouger
- n'ont pas de vision du futur, de regard critique
- disent souvent "c'était mieux avant", "on a toujours fait comme ça"
- cultivent une certaine forme de peur de tout ce qui n'est pas connu aujourd'hui
Voilà donc plusieurs approches infaillibles et, qui plus est, cumulatives, pour garantir à votre créativité de rester à tout jamais au placard. Si vous vous reconnaissez subitement dans l'une ou l'autre, posez-vous la question de savoir si une telle attitude ne vous empêche pas d'être davantage créatif, ou n'inhibe pas les capacités de votre équipe à créer les condition d'un travail collectif plus créatif.
Vous souhaitez adopter d'autres méthodes, pour développer votre créativité ? Vous vous reconnaissez dans certains de ces écueils qui font de votre déchaînement créatif un lointain rivage ? 
Avez-vous déjà essayé le coaching ? Contactez-moi, je vous invite à quelques belles surprises au bout de chemin.
(ndlr : cette liste a été créativement concoctée par une troupe de joyeux collègues dont je fais partie, assez fous pour se prêter au jeu et avoir un regard critique sur leurs propres pratiques dans le travail. Je leur dédie cet article)

Si vous avez d'autres recettes pour ne pas être créatif, partagez-les ici, ou laissez-moi un commentaire

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Écrire commentaire

Commentaires: 0